free shipping over $59
What Is Endometriosis

Qu’est-ce que l’endométriose ?

janvier 20, 2021 0 Commentaires

L'endométriose est souvent considérée comme une affection douloureuse que les femmes éprouvent avec leurs règles. Cette condition affecte entre 10 et 15% des femmes, mais il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas à son sujet [1]. Bien que seule une partie du mécanisme soit comprise, il existe de nombreuses théories sur son origine, peu d'outils de diagnostic et des options de traitement limitées.

Comment ça fonctionne

À chaque cycle menstruel régulier, l'utérus se construit et expulse sa paroi interne, appelée endomètre. Au fur et à mesure que les hormones augmentent et diminuent, l'endomètre se développera et s'épaissira en prévision de l'ovulation. S'il n'y a pas de grossesse, l'endomètre sera versé et quittera le corps sous forme de sang pendant une période, et le cycle recommencera. L'utérus est conçu pour soutenir et éliminer ce type de tissu, mais le reste du corps ne l'est pas. L'endométriose survient lorsque des cellules de type endométrial se trouvent dans des zones extérieures à votre utérus.

Ce tissu peut être trouvé à de nombreux endroits: sur les ovaires, les trompes de Fallope, l'extérieur de l'utérus, sur la vessie, le côlon, l'appendice, et peut même être trouvé dans des zones extérieures au bassin [2]. Bien que ces cellules de l’endomètre ne soient pas dans l’utérus, elles peuvent continuer à répondre aux hormones du corps, se développer et se répandre comme elles le feraient dans l’utérus [2]. C'est essentiellement comme avoir une petite période dans une autre partie du corps, mais le sang n'a nulle part où aller. Le corps identifiera cela comme anormal et créera une inflammation et enverra le système immunitaire pour l'éliminer. Cette inflammation peut entraîner une douleur intense, qui est une caractéristique commune de l'endométriose.

Le système immunitaire est incapable d'éliminer complètement ces lésions dans l'endométriose [1]. Au fil du temps, des réactions immunitaires fréquentes peuvent conduire à des tissus cicatriciels et des adhérences dans le bassin, ce qui peut augmenter encore la gravité de la douleur [2]. Des réactions immunitaires récurrentes peuvent favoriser les processus inflammatoires dans le bassin, conduisant à une inflammation chronique [2]. Ces adhérences, l'inflammation chronique et la localisation des lésions endométriales, comme les trompes de Fallope, peuvent augmenter le risque d'infertilité chez les femmes atteintes d'endométriose [2].

Peut-il être traité?

Les traitements standard incluent souvent des analgésiques, des contraceptifs hormonaux et des chirurgies, avec plus ou moins de succès [1]. Cependant, il n'existe actuellement aucun remède contre l'endométriose. La chirurgie peut éliminer efficacement les cellules de l'endomètre, mais elles sont susceptibles de se reproduire avec le temps [1]. Mettre l’accent sur le soutien d’une fonction immunitaire saine et les mécanismes anti-inflammatoires du corps peut être bénéfique [4]. Travailler avec la nutrition, le mode de vie, assurer des vitamines et des minéraux adéquats et des nutriments anti-inflammatoires peut être utile, mais la recherche est limitée.

Les deux principaux symptômes pour lesquels les patientes recherchent une assistance médicale sont les douleurs pelviennes et une fertilité réduite, mais il est également important de noter l’impact psychosocial de l’endométriose. De nombreux patients rapportent des niveaux plus élevés d'anxiété et de dépression, et la gravité de la maladie peut nuire aux relations sociales, à la sexualité et au bien-être émotionnel [3]. Répondre à ces préoccupations est un aspect important des soins holistiques pour une personne atteinte d'endométriose.

Les mystères de l'endométriose

Les chercheurs ne comprennent toujours pas exactement l'origine de l'endométriose, mais il existe plusieurs théories. La théorie la plus acceptée est appelée menstruation rétrograde, ce qui suggère que le liquide menstruel retourne à travers les trompes de Fallope et pénètre dans l'espace pelvien [1]. Cependant, cela se produit chez environ 90% des femmes, mais seulement 10% de ces femmes développent une endométriose [1]. D'autres théories peuvent impliquer la fonction immunitaire, la génétique, les hormones, les facteurs cellulaires, les perturbateurs environnementaux, et la liste est longue [5]. Il y a un manque général de compréhension de l'endométriose, ce qui peut avoir un impact sur les soins aux patients. En fait, il y a un délai moyen de 6 à 7 ans pour obtenir un diagnostic [1]. Cela peut sembler long, mais il y a plusieurs raisons.

Premièrement, les crampes menstruelles sont tellement normalisées que de nombreuses femmes ne savent pas qu’il se passe quelque chose d’autre [6]. Deuxièmement, les symptômes de l'endométriose peuvent apparaître de différentes manières. Ceux-ci peuvent inclure des douleurs pelviennes avec la menstruation, des règles plus abondantes, des spottings, des douleurs pelviennes tout au long du cycle, des douleurs lors des rapports sexuels, des douleurs à la selle, ou aucune douleur du tout! [1] Certaines femmes découvrent qu'elles souffrent d'endométriose seulement lorsqu'elles subissent des évaluations de fertilité [1]. Et troisièmement, l'étalon-or pour le diagnostic est la laparoscopie, qui est une intervention chirurgicale [6]. La chirurgie est un test plus invasif et coûteux qu'un test sanguin ou une échographie, bien que d'autres tests ne réussissent généralement pas à diagnostiquer l'endométriose [6].

Mis ensemble, ces facteurs peuvent ralentir le diagnostic, ce qui peut avoir des effets négatifs sur la santé, la qualité de vie et la fertilité. Les chercheurs explorent d'autres options de dépistage, tandis que certains cliniciens plaident pour une approche différente du diagnostic. Une suggestion recommande de classer l'endométriose comme une maladie inflammatoire chronique et de se concentrer sur un algorithme pour les signes, les symptômes et les résultats cliniques plutôt que sur la chirurgie pour le diagnostic [7]. Associée à une meilleure éducation des patients, cette approche pourrait réduire le temps de diagnostic et le temps de traitement [7].

Les douleurs menstruelles sont assez fréquentes chez les femmes menstruées. Si commun que de nombreuses femmes ne ressentent peut-être pas le besoin d'en discuter avec leur professionnel de la santé. Mais faites-le. Un diagnostic plus précoce pourrait potentiellement empêcher la progression de la maladie, améliorer la gravité de la douleur et préserver la fertilité. Assurez-vous donc de parler à votre médecin ou à votre naturopathe de vos douleurs menstruelles.

À propos de l'auteure

Dr. Victoria Laliberte, ND

La Dre Victoria Laliberte est une naturopathe certifiée. Elle détient un doctorat en naturopathie du Collège canadien de médecine naturopathique et un baccalauréat des sciences avec distinction de l’Université Queen’s. Dre Laliberte a publié des publications de son temps de travail dans un laboratoire de recherche médicale à l'Université de Toronto et s'efforce de se tenir au courant des dernières publications médicales. Grâce à sa vaste expérience scientifique,  Dre Laliberte apporte une approche fondée sur des preuves à la médecine naturelle, en mettant l'accent sur...

 

Lire plus

 




Voir l'article entier

CCNM's Integrative Cancer Center
CCNM's Integrative Cancer Center

mars 01, 2021 0 Commentaires

"We at AquaOmega want to a moment today to highlight some of the work that CCNM's integrative Cancer Center is doing. This integrative cancer care clinic supports patients with cancer with individualized..."

Voir l'article entier

What Are Uterine Fibroids?
Qu’est-ce que les fibromes utérins?

février 10, 2021 0 Commentaires

''Les fibromes utérins sont étonnamment courants. En fait, il est possible que la plupart des femmes en âge de procréer en aient. Des études individuelles ont révélé qu'entre 5 à 68% des femmes pouvaient..."

Voir l'article entier

How To Transition Smoothly Into Menopause
Comment passer à la ménopause en douceur

février 05, 2021 0 Commentaires

"Bouffées de chaleur, changements d'humeur, insomnie et brouillard cérébral. Voici quelques-uns des symptômes difficiles de la ménopause auxquels les gens peuvent faire face. Bien que la ménopause soit un processus normal de vieillissement, il existe quelques conseils..."

Voir l'article entier